Sur la prière - N° 2

NIL L’ASCETE : Chapitres sur la prière

 

Sur le thème de la prière, voir également :
St Silouane : La prière chez Saint Silouane
St Jean Climaque :  Sur la prière
Père Sophrony : La prière d'intercession de St Silouane
Starets Symeon : Prier comme le pharisien ou le publicain


 4.   Si Moïse, quand il tenta d'approcher du buisson ardent, en fut empêché jusqu'à ce qu'il eût ôté de ses pieds les chaussures, comment toi, qui prétends voir Celui qui est au-dessus de toute pensée et de tout sentiment, ne te dégages-tu pas de toute pensée passionnée?

 

 10.   Quand les démons te voient plein d'ardeur pour la vraie prière, alors ils te suggèrent des idées de certains objets soi-disant nécessaires; et puis bientôt ils surexcitent le souvenir qui s'y rattache, en poussant l'intelligence à leur recherche; puis, comme elle ne les trouve pas, elle s'attriste fort et se chagrine. Alors, au temps de la prière, ils lui remémorent les objets de ses recherches et de ses souvenirs, afin que l'intelligence, entraînée à les considérer, perde la prière fructueuse.

 

  29.   Parfois, à peine seras-tu en prière, que tu prieras bien; parfois, au contraire, malgré de grands efforts, tu n'atteindras pas le but. C'est pour que tu cherches davantage et qu'après avoir obtenu le résultat, tu le possèdes à l'abri de tout ravisseur.

 

  31.   Ne prie pas pour l'accomplissement de tes volontés; car elles ne concordent pas nécessairement avec la volonté de Dieu. Mais plutôt, suivant l'enseignement reçu, prie en disant: Que ta volonté s'accomplisse en moi; et ainsi, en toutes choses, demande-lui que sa volonté se fasse, car lui, il veut le bien et l'utilité de ton âme, mais toi, tu ne cherches pas nécessairement cela.

 

  45.   En priant, veille fortement sur la mémoire, de façon que, au lieu de te suggérer ses souvenirs, elle te porte à la conscience de ton exercice, car l'intelligence a une terrible tendance à se laisser saccager par la mémoire au temps de la prière.

 

  49.   Quand tu as prié comme il convient, attends-toi à ce qui ne convient pas; sois debout virilement pour garder le fruit de ta prière. C'est à cela que tu as été destiné dès le principe : travailler et garder. Après avoir travaillé, ne laisse donc pas sans garde ton labeur; sans quoi, il ne t'aura servi à rien de prier.

 

  105.   Ne tiens pas compte des besoins du corps quand tu es en prière, pour qu'une morsure de pou, de puce, de moustique ou de mouche ne t'enlève pas le meilleur profit de ta prière.

 

  115.   Ne désire pas voir sensiblement des anges, ni des puissances, ni le Christ, pour ne pas perdre complètement le bon sens en accueillant le loup au lieu du berger et en adorant les démons ennemis.

 

  116.   L'origine des illusions de l'intelligence, c'est la vaine gloire; c'est elle qui pousse l'intelligence à essayer de circonscrire la divinité dans des figures et dans des formes.

 

  117.   Pour moi, je dirai une pensée à moi que j'ai déjà exprimée ailleurs: Heureuse l'intelligence qui, durant la prière, est arrivée à une complète indétermination.

 

 

(Extraits de la Philocalie des Pères Neptiques, Editions de l’Abbaye de Bellefontaine)

Certains attribuent ces textes à Evagre le Pontique